Quels sont les enjeux ?

  • Le recrutement de nos futurs collaborateurs

Nous comptons sur plusieurs établissements renommés de la région pour former nos futurs collaborateurs qu’ils soient issus d’un BEP, d’un Brevet de Technicien ou d’un BTS Aménagement paysager mais aussi de CS élagage ou autre spécialisation. Notre force : la qualité d’accueil et le respect du jeune dans sa nouvelle vie. Nos certitudes : le bouche à oreille qui rassure les jeunes désireux de nous rejoindre.

  • La formation

Un parcours en apprentissage représente pour nous la meilleure solution – elle sera mise en place à tous les niveaux de scolarité, un BAC Professionnel, un BTS, une licence professionnelle.
Celle relative aux collaborateurs travaillant dans l’entreprise : un parcours de formation à la carte, décidé en fonction des souhaits du collaborateur, exprimés tous les deux ans lors des rencontres d’évolution, en fonction surtout du potentiel du salarié évalué par la hiérarchie vis-à-vis des postes occupés et déclinés en accord avec eux. Pour aboutir à l’assurance d’une évolution pour quiconque l’aura exprimé et aura suivi son parcours.

  •  L’insertion : une des fortes préoccupations de la société CITÉVERT

L’insertion professionnelle des jeunes ou des personnes en difficulté est une préoccupation majeure pour la société CITÉVERT.

 Nous la déclinons par :

  • un engagement formalisé par notre charte éthique : l’entreprise s’engage à favoriser l’insertion professionnelle soit pour les jeunes, soit pour des personnes ayant des difficultés à accéder à un travail,
  • une volonté réelle de l’ensemble des collaborateurs d’aider les jeunes qui viennent pour la plupart s’immerger en entreprise pour la première fois,
  • le partenariat et l’engagement de l’entreprise vis-à-vis des organismes d’insertion, et plus particulièrement l’insertion des personnes en réelle difficulté sociale, avec une accentuation sur les plus jeunes,
  • un relais établi par des contrats avec les établissements scolaires et les universités afin d’assurer l’apprentissage et permettre une meilleure intégration des étudiants dans la vie active et si possible sur les lieux mêmes où ils auront réalisé leur formation.

 

NOTRE RAYON D’ACTION – POUR QUI ? – QUEL BUT ?

Nous travaillons au plus près des missions locales, en particulier autour de nous, celles des bassins d’emploi de Lens-Liévin, de Carvin, de l’Arrageois et du Béthunois-Bruaysis, lesquelles relaient la mise en réseau des jeunes sur les différents organismes d’insertion.

Nous pouvons citer quelques actions en cours sur :

  • le défi jeune de Liévin par l’association d’un projet sportif de type « défi », avec une période de découverte, puis une éventuelle intégration plus longue dans l’entreprise,
  • VALORISPORT, l’association d’insertion de tous jeunes gens par le sport avec des intégrations dans l’entreprise sur des périodes plus ou moins longues, et la possibilité pour les jeunes d’adhérer définitivement à un métier,
  • l’école de la deuxième chance du Pas-de-Calais, qui associera la formation continue de jeunes en difficulté sociale, sur un métier et une alternance en entreprise,
  • le GEIQPRO BTP du Nord Pas-de-Calais, et surtout le GEIQPRO à ESCAUPONT, dans lequel nous sommes associés, puisque intégrés dans le conseil d’administration, et avec lequel des relais sont réalisés, y compris sur nos territoires (ROUBAIX, MAUBEUGE, LILLE, BASSIN MINIER), afin d’intégrer par l’alternance des jeunes dans les entreprises.

 

TRAVAILLEURS HANDICAPES, MUTILES DE GUERRE ET ASSIMILES / PERSONNELS INTERIMAIRES

Au stade de l’étude et compte tenu du plan de charge prévisionnel de la société, nous pourrions envisager de recourir à l’emploi temporaire de personnel intérimaire.

Par ailleurs, il est réel que quelques personnes issues des emplois en travail temporaire ont été embauchées dans la société.

L’ensemble des personnels intérimaires sera issu de la société de travail temporaire avec laquelle nous travaillons régulièrement : INSERTIM à BRUAY LE BUISSIERE.

Mais notre action la plus significative, c’est l’emploi régulier de personnel issu de « l’intérim d’insertion », et nous avons un partenariat soutenu avec une structure telle que : PARTENAIRES INTERIM en association avec le PLIE de Liévin.

 

CONTRATS EN ALTERNANCE ou contrats de professionalisation

La société participe à l’intégration de jeunes en milieu professionnel par l’intermédiaire de contrat d’apprentissage en alternance, ou par embauche directe.
Elle peut accueillir également des contrats courts type contrat de professionnalisation :

  • 1 contrat en discussion avec IAH de GENECH pour un jeune BAC+2 qui se forme au métier, et deviendra à court terme un chef d’équipe capable de manager, et surtout de comprendre la problématique de l’insertion des jeunes de son âge.

Ceci est un élément très favorisant pour assurer la confiance et la pérennité des nouveaux emplois ainsi mis en place.

 

CONTRATS INITIATIVE EMPLOI

Nous avons intégré au sein de notre personnel une jeune personne d’une vingtaine d’années en C.I.E. sur la base de 35 heures hebdomadaires.

En 2009, Citévert a embauché 1 personne qui rassemblait les critères d’éligibilité des contrats d’insertion.

 

PRISE EN COMPTE DES CLAUSES D’INSERTION DANS LES CHANTIERS

Pour les différents marchés , l’entreprise collabore avec la société PARTENAIRES INTERIM, 41 rue V. Hugo à LENS. Les personnes en réinsertion seront employées en tant qu’intérimaires et intègreront l’équipe.

  • La prévention

La sécurité est également une priorité pour l’entreprise, tant pour ses salariés, que pour les usagers empruntant nos chantiers et leur environnement.

Elle est tout autant imposée par le comportement de nos équipes, dirigées par des personnels adaptés et responsabilisés, que par le sens du devoir et du dévouement que ces mêmes collaborateurs doivent faire preuve à chaque minute dans leur présence dans l’entreprise.

Il est mis à disposition de tous les moyens matériels pour mener à terme toutes les actions qui vont aboutir à une politique cohérente d’hygiène et de sécurité dans la réalisation de nos chantiers.

Un animateur sécurité est présent dans la société pour orchestrer toute l’année cette démarche, et assurer également la veille vis-à-vis de l’évolution de la réglementation.

  • Le dialogue social

Une manière de s’assurer d’une communication entre la direction de l’entreprise et les salariés.

Une délégation du personnel et des discussions sur les conditions de travail, des rémunérations, des conditions d’emploi, du temps de travail, de la sécurité et de la santé au travail.

L’Unep notre syndicat, auquel l’entreprise adhère lui permettent d’assurer auprès des collaborateurs une veille, et une mise à jour des décisions sociales ou professionnelles du métier.

  • Charte qualité

 L’entreprise CITÉVERT, signataire de l’UNEP et certifiée QUALICERT et QUALIPAYSAGE depuis septembre 2013, s’engage à respecter les valeurs de la profession dans les relations avec ses clients.

                      qualicert                   qualipaysage-nouveau-38

Elle s’engage, envers leurs clients à :

  • A mettre un point d’honneur à les accueillir, les écouter et les conseiller,
  • A présenter des devis clairs et détaillés,
  • A cultiver le plaisir du travail bien fait dans les règles de l’art,
  • A disposer des capacités adaptées aux chantiers entreprise,
  • A respecter l’environnement,
  • A former leur personnel, à le sensibiliser à la qualité et à la sécurité.

Les entreprises signataires de la charte de Qualité sont mentionnées dans l’annuaire Unep par un logo spécifique.

  • Temps fort qualité

Chaque trimestre, la totalité des collaborateurs de l’entreprise, se réunissent pour partager et proposer des actions constituant une démarche d’amélioration :

  • comment apporter des solutions à notre environnement de travail,
  • réduire ou améliorer les contraintes,
  • améliorer les conditions d’utilisation des équipements.

Chaque mois, l’ensemble de chefs d’équipe et de chantier se réunissent afin d’évaluer leurs collaborateurs, faire un point sécurité, qualité, rendement et enfin une évaluation individuelle.